L'immobilier à Pézenas
26 Jan

Comment bien choisir un terrain à Pézenas !

Afin que davantage de Français bénéficient du PTZ, le gouvernement a élargi les conditions d’octroi de ce prêt. Celui-ci peut donc, depuis le 1er janvier, financer la construction d’un logement neuf (achats sur plans, contrat de construction de maison individuelle, etc.), accompagnée, le cas échéant, de l’acquisition du terrain destiné à la construction de ce logement … C’est plutôt une bonne nouvelle, non, si vous voulez faire bâtir à Pézenas ?

Mais attention, pour réussir ce beau projet, ne faites pas d’erreur dans le choix de votre terrain. Bien le choisir dépend avant tout d’un nombre de paramètres qu’il faut bien avoir en tête. Parcelle individuelle ou lotissement, formalités, topologie, qualité du sol, règles d’urbanisme…, le choix d’un terrain à bâtir répond à une sélection rigoureuse.

Parcelle isolée ou lotissement ?
Essayez d’imaginer une journée type autour de votre terrain, une fois que votre maison sera bâtie. Comment effectuerez-vous vos déplacements ? Quels seront les besoins en transports, commerces, établissements scolaires… ? En fonction des réponses à ces questions, votre préférence ira alors vers un terrain de campagne isolé ou vers un lotissement.

Évidemment, le terrain en lotissement offre des atouts indéniables. Constructible et livré prêt à bâtir, il est en outre assorti de nombreux équipements, mais il implique le respect d’un strict cahier des charges. A contrario, avec un terrain isolé vous avez plus de liberté, mais les risques sont plus grands ! Soyez donc plus vigilant. Bien situé, idéalement exposé, ni trop grand, ni trop petit, vous croyez avoir trouvé chaussure à votre pied ? Attention, un beau terrain ne veut pas forcément dire bon terrain. Situation, constructibilitée, nature du sol…, la prise en compte de ces aspects techniques est déterminante pour la réussite de votre projet. Sans compter que l’isolement a un coût ! D’abord, il y a les frais de raccordement aux réseaux d’énergie et de communication (eau, électricité, gaz, téléphone), mais aussi le prix du carburant qu’il faut mettre en balance avec la fréquence des déplacements.

Et n’oubliez pas de faire borner le terrain par le vendeur pour en établir les limites exactes.

O.D. / Bazikpress © fovivafoto

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée