L'immobilier à Pézenas
26 fév

Profitez de la baisse des taux pour acheter à Pézenas !

taux en baisse sur marqueur golocalisation vert

Cette fois, c’est très net, le mouvement de baisse généralisée des taux bancaires est à nouveau enclenché. Et non, ce ne sont pas des paroles en l’air ! Elles émanent des courtiers en crédits immobiliers qui, tout au long de l’année, sont en relation avec les banques pour vous obtenir les meilleurs taux de crédit ! Vous cherchez à acheter une maison à Pézenas, jolie ville du sud, située dans la plaine du fleuve Hérault, à environ 20 kilomètres de la Méditerranée ? Alors, lisez ce qui suit. Vous verrez que l’on ne vous raconte pas d’histoire !

« Tous les établissements bancaires, à quelques très rares exceptions, affichent des barèmes baissiers compris entre 0,05 % et 0,30 % selon les durées et les profils», explique Hervé Hatt, Président de meilleurtaux.com. Ainsi, les moyennes affichées par rapport au mois dernier sont en baisse. Et voici les taux pour ce mois de février : 2,10 % sur 15 ans (-0,05 point), 2,30 % sur 20 ans (-0,10 point), 2,62 % sur 25 ans (-0,03 point). « En seulement 2 mois, les moyennes des taux des crédits aux particuliers ont perdu entre 15 et 20 centimes selon les durées et nous sommes aujourd’hui très proches des records de mai 2015, observe Maël Bernier, de meilleurtaux.com. En d’autres termes, cela signifie qu’un acheteur qui emprunte en février 200 000 € économise environ 3 500 € et 15 € par mois par rapport à un emprunteur de décembre 2015.»

Marché interbancaire très favorable
L’explication ? Il faut la chercher du côté des OAT qui ont très fortement chuté, autour de 0,65% début février pour l’OAT 10 ans, et de l’inflation qui ne redémarre pas. Conséquence : les taux vont donc rester bas et certainement continuer à baisser. « Nous sommes donc très confiants pour ce début d’année, car les banques sont toutes demandeuses de dossiers de crédits immobiliers pour répondre à leurs objectifs 2016 très importants, conclut Maël Bernier. La rentrée bancaire a ainsi réellement débuté depuis une quinzaine de jours, nous pensons donc que le mouvement baissier n’est pas terminé. »

O.D. / Bazikpress © Ainoa

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée